. / (Crédit : Wikipédia)

Berlin : un rassemblement contre les règles liées au coronavirus soutenu par des néo-nazis

Une manifestation soutenue par des mouvements néonazis a attiré plus de 20 000 personnes samedi à Berlin pour réclamer la fin des restrictions liées au coronavirus. L’événement a été baptisé « Journée de la liberté » en référence à un documentaire de 1935 sur l’armée nazie réalisé par la réalisatrice et amie d’Adolf Hitler, Leni Riefenstahl. Certains manifestants ont affiché des slogans antisémites, d’autres ont comparé les restrictions gouvernementales destinées à arrêter la propagation du virus aux réglementations nazies.

« Rétrospectivement, cette manifestation a confirmé bon nombre de nos craintes », a déclaré dimanche Sigmount Koenigsberg, commissaire contre l’antisémitisme à la Communauté juive de Berlin, à l’Agence télégraphique juive.

En prévention, des organisations juives sont intervenues auprès des autorités allemandes vendredi afin de modifier le trajet prévu pour la manifestation. Le groupe devait passer devant l’une des synagogues principales de la ville pendant l’office du Shabbat.

La police berlinoise a interrompu l’événement quelques heures après son commencement, et a retiré de force certains orateurs de la scène qu’ils avaient installé. Une centaine de personnes ont été arrêtées et des poursuites ont été engagées contre les organisateurs pour non-respect des gestes barrière. Une enquête a également été ouverte pour l’utilisation des symboles nazis.