Une amende de 135 euros est prévue pour ceux enfreignant cette règle (Crédit: DR/ADP)

Les tests de dépistage au coronavirus entrent en vigueur dans les aéroports français

Depuis samedi 1er août, les passagers voyageant par avion et âgés de plus de 11 ans en provenance de seize pays « à risque » doivent présenter à leur arrivée « la preuve du résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol, ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ».

Les pays concernés sont: l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Bahreïn, le Brésil, des Émirats arabes unis, les États-Unis, l’Inde, l’Israël, le Koweït, Madagascar, Oman, le Panama, le Pérou, le Qatar, la Serbie et la Turquie. Lors de la première journée du dispositif, 2 671 passagers sont arrivés à Roissy et Orly en provenance de pays sur la liste. Parmi eux, 556 ont dû être testé. Une amende de 135 euros est prévue en cas de « violation des interdictions de se déplacer ».

Gabriel Attal