L’essayiste d’extrême droite, Alain Soral, interpellé et placé en garde à vue

L’essayiste d’extrême droite, Alain Soral, a été arrêté mardi en pleine rue, par trois policiers. Cette arrestation aurait été suivie d’une perquisition à son domicile. Une source met en cause des contenus publiés sur son site internet. Alain Soral a été arrêté pour un délit « portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ». Placé en garde à vue, il devrait être présenté ce jeudi au parquet de Paris.

Pour rappel, par le passé, cet individu avait été condamné à de multiples reprises, notamment pour provocation à la haine et injures antisémites. Plusieurs peines de prison avec sursis pèsent sur lui, mais en l’absence de jugement définitif, elles n’ont pour l’heure pas été exécutées. Fin juin, Alain Soral avait été condamné en appel à 5 000 euros d’amende pour contestation de l’existence de la Shoah. Une peine considérablement allégée puisque le 15 avril 2019, le tribunal l’avait condamné à un an ferme pour négationnisme, en assortissant cette peine d’un mandat d’arrêt, et avait d’ailleurs aussi condamné son avocat Damien Viguier à 5 000 euros d’amende pour complicité, en raison du contenu des conclusions.

Eric Haddad