La proposition de loi dispose que la Pologne n'est pas responsable de la spoliation des Juifs durant la guerre (Crédit: DR)

Le Royaume-Uni réaffirme sa position sur les objets spoliés aux Juifs durant la Shoah

Mardi 28 juillet, la chambre des Lords britannique a réaffirmé son soutien à la restitution des biens spoliés aux Juifs durant la Seconde guerre mondiale en Pologne et dans d’autres pays. En avril dernier, le parlement polonais a constitué une proposition de loi visant à bloquer la restitution des biens perdus ou volés pendant l’Holocauste alors même que le parti au pouvoir « Droit et Justice » y était opposé. La mesure a été présentée devant les députés parce qu’elle a recueilli 200 000 signatures. Une proposition qui dispose que l’Allemagne nazie, et non la Pologne, est responsable de ce qui s’est passé dans le pays lorsqu’il était occupé par l’Allemagne.

« Nous sommes en conversation régulière avec le gouvernement polonais sur la restitution des biens saisis pendant l’occupation nazie », a déclaré le représentant du Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth, Lord Ahmad de Wimbledon. Il a l’intention d’aborder le sujet à l’occasion de sa première rencontre avec le ministre des affaires étrangères polonais.

Selon l’Organisation mondiale de la restitution juive, la Pologne est la seule nation européenne sans lois réglementant la restitution des biens privés spoliés aux Juifs sans héritiers qui ont fini entre les mains de l’État ou d’autres entités après la Shoah.