La Russie et la Chine exercent leur véto qui devraient obtenir d'importants contrats d'armements avec l'Iran (Crédit: GPO)

La fin de l’embargo sur les armes en Iran « intensifierait » la violence régionale selon l’envoyé américain

Le représentant spécial américain en Iran, Brian Hook, a cherché dimanche 26 juillet à rallier les alliés du Golfe alors que Washington tentait d’étendre un embargo sur les armes à Téhéran, avertissant qu’un échec «intensifierait» les conflits régionaux. « J’ai parlé avec des dirigeants ici dans le Golfe et dans le monde – personne ne pense que l’Iran devrait être en mesure d’acheter et de vendre librement des armes conventionnelles telles que des avions de combat … et divers types de missiles », a déclaré Brian Hook aux journalistes sur Internet lors d’une visite au Qatar. Les États-Unis ont exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à prolonger un embargo sur les armes contre l’Iran qui expirera en octobre. La Russie et la Chine exercent leur véto qui devraient obtenir d’importants contrats d’armements avec l’Iran.

Gabriel Attal