Une action déclenchée sous le hashtag #NoSafeSpaceForJewHate (Crédit: DR)

Des milliers d’utilisateurs de Twitter se désinscrivent pendant 2 jours pour protester contre l’antisémitisme

De nombreux politiciens britanniques, célébrités, personnalités publiques et d’autres utilisateurs ont déclaré qu’ils se retiraient de Twitter pour deux jours à partir de ce lundi matin pour protester contre la haine antisémite sur le réseau social. Cette action de protestation sous le hashtag #NoSafeSpaceForJewHate, a été déclenchée par la gestion de Twitter d’une récente attaque antisémite par le rappeur britannique Wiley. Des propos anti-juifs qui ont déclenché la colère des groupes anti-haine réclamant une plus grande sévérité quant aux propos haineux sur les réseaux sociaux et plateformes en ligne.

Wiley, dont le vrai nom est Richard Cowie, a posté une série de tweets antisémites vendredi, revendiquant des liens entre la communauté juive et le Ku Klux Klan, et en mettant en avant des préjugés répétés sur les Juifs et l’argent. Les publications sont restées accessibles 12 heures avant que Twitter ne supprime enfin certaines d’entre elles au nom de sa « politique de conduite haineuse », bien que d’autres subsistent. Le rappeur aurait également publié du contenu antisémite sur Instagram, qui semble ne pas avoir été supprimé.

Parmi les personnalités et les organisations qui resteront silencieuses sur la plateforme jusqu’à mercredi, le grand rabbin britannique Ephraim Mirvis et son prédécesseur Jonathan Sacks, les députés, les élus israéliens et les principales organisations juives au Canada et aux États-Unis.