L'adolescente avait été assassinée en août 2019 en Judée-Samarie (Crédit: DR)

Les Pays-Bas admettent avoir subventionné le salaire des terroristes responsables de la mort d’une israélienne de 17 ans

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères Stef Blok, et le ministre du Développement Sigrid Kaag ont admis mardi 21 juillet devant le Parlement avoir payé une partie des salaires de deux terroristes impliqués dans le meurtre de Rina Shnerb, une adolescente israélienne de 17 ans assassinée l’été dernier en Judée-Samarie. 

Les terroristes en question sont à la fois des membres du Front populaire de libération de la Palestine, groupe terroriste désigné dans l’UE, et des employés de l’Union palestinienne des comités de travail agricole (UAWC). Une association à laquelle le représentant néerlandais à Ramallah a promis 20 millions de dollars entre 2013 et 2021. Les fonds des Pays-Bas ne sont pas directement impliqués mais les salaires des terroristes ont été payés en partie par des fonds néerlandais, couvrant les frais généraux de fonctionnement de l’UAWC.

Les tueurs employés de l’UAWC ont assassiné Rina Shnerb, le 23 août 2019, dans un attentat à la bombe près de Dolev, blessant également son père, le rabbin Eitan Shnerb et son frère Dvir. Dans l’attente d’une enquête, les Pays-Bas ont suspendu leurs dons à l’UAWC jusqu’à nouvel ordre.