(Crédit: DR)

Gérald Darmanin fustige l’Islam politique, « un ennemi mortel pour la République »

Le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a jugé mercredi 8 juillet que « l’Islam politique » était un « ennemi mortel pour la République ». L’ancien ministre de l’Action et des Comptes publics a aussi appelé à lutter « contre toute forme de communautarisme », sans cependant tomber dans les caricatures. « Oui l’islam politique est un ennemi mortel pour la République, oui il faut combattre toute forme de communautarisme », a déclaré le nouveau locataire de la place Beauvau, au Sénat, lors de la séance des questions au gouvernement.

Gabriel Attal