Les 4 pays ont affirmé qu'ils ne reconnaîtraient aucun changement aux frontières de 1967 (Crédit: ambassade américaine à Jérusalem)

La France, l’Allemagne, l’Egypte et la Jordanie mettent en garde Israël contre l’annexion

Les ministres des Affaires étrangères français, allemand, égyptien et jordanien ont averti mardi 7 juillet Israël contre l’application de la souveraineté sur des pans de la Judée-Samarie. Ils ont déclaré avoir discuté de la manière de relancer « un engagement fructueux » entre les parties israélienne et palestinienne, ajoutant qu’ils soutiendraient toute tentative de négociation. « Nous convenons que toute annexion de territoires palestiniens occupés en 1967 constituerait une violation du droit international et mettrait en péril les fondements du processus de paix », ont-ils déclaré dans un communiqué diffusé par le ministère allemand des Affaires étrangères après une vidéoconférence entre les ministres.

« Nous ne reconnaîtrions aucun changement aux frontières de 1967 qui ne serait pas accepté par les deux parties au conflit. Nous convenons également qu’une telle mesure aurait de graves conséquences pour la sécurité et la stabilité de la région et constituerait un obstacle majeur aux efforts. visant à instaurer une paix globale et juste », ont-ils déclaré, ajoutant que des changements pourraient également avoir des conséquences sur les relations avec Israël.

Gabriel Attal