Les 3 dirigeants s'opposent à la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan (Crédit: DR)

L’Iran, la Russie et la Turquie estiment que « les attaques militaires israéliennes en Syrie déstabilisent le pays »

Dans un communiqué conjoint, les dirigeants russe, turc et syrien ont déclaré que « les attaques militaires israéliennes en Syrie déstabilisent le pays », selon l’agence de presse russe TASS. « Ces attaques violent la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie », en plus « d’intensifier les tensions dans la région », ont-ils ajouté dans le communiqué.

Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan et Hassan Rohani se sont également opposés à la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan par les Etats-Unis en mars 2019, soulignant qu’il s’agissait d’une « violation grave du droit international » et d’une « menace pour la paix et la sécurité régionale ». Les trois chefs d’Etat ont aussi convenu de « coordonner leurs efforts pour réduire les tensions dans le pays ».

Gabriel Attal