Le ministère de la Santé a déclaré qu'un tiers des 16 000 infectés avait été découvert grâce au programme de surveillance (Crédit: Knesset)

Un comité de la Knesset approuve le rétablissement du programme de surveillance du Shin Bet

Le sous-comité du renseignement de la Knesset a voté mardi 30 juin par cinq voix contre trois le rétablissement du programme de surveillance du Shin Bet des citoyens infectés par le coronavirus. Lors des trois semaines à venir, la surveillance du Shin Bet pourra être activée soit pour une personne infectée spécifique, que le ministère de la Santé a du mal à suivre, soit pour une utilisation plus large chaque fois que le nombre d’infections la veille atteint au moins 200 personnes. Selon le ministère de la Santé, environ un tiers des 16 000 personnes infectées à l’époque ont été découvertes par la technologie de suivi des téléphones portables du service de sécurité intérieur et n’auraient pas été découvertes par d’autres moyens disponibles.

Gabriel Attal