Le docteur HDR en géopolitique a déclaré que le Premier ministre n'aimait pas les grandes opérations militaires (Crédit: DR)

Frédéric Encel sur Radio J: « Benyamin Netanyahou n’a jamais rien annexé »

Invité du journal-magazine de Steve Nadjar mercredi 1er juillet à 14h sur Radio J, Frédéric Encel, docteur HDR en géopolitique et maître de conférences à Science Po Paris, est revenu sur l’application de la souveraineté israélienne sur des parties de la Judée-Samarie qui devait débuter aujourd’hui. Le géopolitologue a tenté d’expliquer les raisons ayant poussé Benyamin Netanyahou à ne pas appliquer son plan ce mercredi.  » Benyamin Netanyahou arrive au pouvoir en 1996 sur des éléments programmatiques très nationalistes, extrêmement -le mot est peut être un peu fort – bellicistes et en réalité il n’en fait rien. Il rencontre Yasser Arafat au bout de 15 jours. Les accords d’Oslo ne sont pas remis en cause, ils sont amendés mais pas remis en cause ».

« A chaque fois qu’il y a campagne électorale avec Netanyahou, j’ai envie de vous dire que c’est la même chose. Il a besoin de regrouper la droite pour éviter le cauchemar de 1992 puisqu’à l’époque (Yitzhak) Shamir avait perdu alors qu’en réalité les forces de droite étaient arrivées devant les forces de gauche et au final on a eu Rabin-Peres. (…) Benyamin Netanyahou est quelqu’un qui n’aime pas faire la guerre, qui n’aime pas lancer de grandes opérations à la (Ehud) Olmert au Liban dans les années 2000 et c’est quelqu’un qui finalement n’a jamais rien annexé. C’est (Menahem) Begin qui avait annexé le Golan en 1981 et c’est un gouvernement travailliste qui avait annexé Jérusalem dès les semaines qui ont suivi la guerre des Six jours fin juin 1967. »

Gabriel Attal