Le Pakistan pourrait libérer le principal accusé du meurtre du journaliste américain Daniel Pearl (Crédit: Fondation Daniel Pearl)

Le Pakistan pourrait libérer le principal accusé du meurtre du journaliste américain Daniel Pearl

La Cour suprême du Pakistan a rendu un jugement lundi 29 juin ouvrant la voie à la libération d’un homme reconnu coupable d’avoir participé au meurtre en 2002 du journaliste américain, Daniel Pearl. La Cour suprême a rejeté une demande du gouvernement de suspendre la décision d’un tribunal inférieur exonérant l’homme reconnu coupable, Ahmed Omar Saeed Sheikh, du meurtre de Pearl avant l’expiration d’une ordonnance de détention de 90 jours jeudi. La Cour suprême a refusé d’entendre immédiatement l’appel et a plutôt déclaré que l’appel serait entendu le 25 septembre.

L’homme reconnu coupable, Saeed Sheikh, avait été condamné à rester en détention en avril après que la Haute Cour du Sindh a annulé la condamnation pour meurtre et la peine de mort, provoquant l’indignation de la famille Pearl, du gouvernement américain et des groupes de défense des droits des médias.

Gabriel Attal