La Radio Juive

Bernard-Henri Lévy sur Radio J: « Il fallait écouter les médecins quand ils nous disaient qu’ils ne savaient pas »

Bernard-Henri Lévy sur Radio J: "Il fallait écouter les médecins quand ils nous disaient qu'ils ne savaient pas" (Crédit: DR)

L’écrivain, philosophe, Bernard-Henri Lévy était l’invité de Schomo Malka dans l’émission Pont Neuf sur Radio J pour son nouveau livre « Ce virus qui rend fou » aux éditions Grasset. L’essayiste revient évidemment sur la crise sanitaire que le monde connaît et le confinement que le coronavirus a engendré et notamment en France. Il s’attaque notamment aux médecins. « Bien sûr qu’il fallait écouter les médecins mais il fallait écouter les médecins quand ils nous disaient qu’ils ne savaient pas, quand ils nous disaient qu’ils étaient eux même en proie à l’incertitude. Je prends un exemple: dans les premières semaines de la crise, beaucoup de médecins nous ont dit: ‘les enfants sont les principaux véhicules du virus’. Nous avons écouté cela, nous avons fermé les écoles, nous avons dit à nos enfants (…) ‘n’approche pas papi ou mamie, tu vas le tuer ou l’infecter’. Et nous avons fait entrer dans la tête de beaucoup d’enfants l’idée qu’ils étaient des meurtriers et quels meurtriers, les meurtriers des personnes les plus chères. Or, on découvre quelques semaines plus tard que c’était de la foutaise, que ça n’était pas vrai, que les enfants ne sont pas les principaux véhicules du virus. Donc il ne fallait pas trop écouter ça. Et puis il fallait écouter d’autres voix. Je regrette que dans les débats télévisés où on entendait jusqu’à plus soif des médecins répéter par exemple ça, je regrette qu’il n’y ait pas eu des psychologues, des spécialistes du complexe d’Oedipe qui auraient dit ‘attention vous touchez à des matières inflammables. J’ai regretté qu’il n’y ait pas eu des pédagogues, des prêtres ou des rabbins, des économistes, des syndicalistes. Pourquoi seulement les médecins ? »

Gabriel Attal

LE 18-06-20 - 18:15