Téhéran accueille l'exposition «I Can't Breathe» présente des critiques des États-Unis et d'Israël (Crédit: Capture d'écran Twitter)

Téhéran accueille l’exposition «I Can’t Breathe» qui critique les États-Unis et Israël

Une nouvelle exposition de dessins animés à Téhéran, intitulée « I can’t breathe » (« Je ne peux pas respirer ») représente les États-Unis, sa police et son président, Donald Trump, comme des nazis et des affiliés du Ku Klux Klan. Masoud Shojaei Tabtabaei, directeur du Centre des arts visuels de Hozeh Honari, a déclaré que l’exposition comprenait 72 œuvres d’art de 45 artistes de 27 pays différents. Selon la chaîne de télévision iranienne MEMRI, l’exposition présente des images d’une croix gammée écrasant le cou de George Floyd, la Statue de la Liberté prenant un genou, le drapeau des États-Unis dessiné avec des images associées au Ku Klux Klan, une guillotine étiquetée « Only Colored » avec le drapeau américain, et des comparaisons entre Trump et Adolf Hitler.

La semaine dernière, les médias iraniens ont rapporté que les législateurs du Parlement avaient scandé « Mort à l’Amérique » lors d’une session, prétendument dans le cadre d’une manifestation de soutien aux manifestants américains. La semaine précédente, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que le meurtre de Floyd par un officier de police montrait le « vrai visage » des États-Unis et son oppression des peuples du monde, y compris le sien.

Gabriel Attal