(Crédit: DR)

Les organisations de sécurité israéliennes se préparent à l’application de la souveraineté en Judée

Le chef d’Etat-major israélien, Aviv Kochavi, et le leader du Shakak (Agence de sécurité israélienne), Nadav Argaman, s’entretiendront lors d’une réunion à Tel Aviv ce mercredi pour discuter des différents scénarios possibles qui pourraient se produire lors de l’application de la souveraineté en Judée-Samarie en juillet, selon le Israël Hayom. Les scénarios envisageables lors de la réunion comprennent la fin des relations d’Israël avec la Jordanie ou l’Autorité palestinienne, des émeutes violentes en Judée-Samarie, une nouvelle vague de terrorisme ou une escalade avec Gaza.

Au cours des derniers mois, Tsahal s’est préparée à l’annonce de l’application de la souveraineté à la formation, au stockage de fournitures et d’armes, à renforcer sa coordination avec le Shabak et la police israélienne, entre autres, en plus d’examiner les aspects juridiques de ce que cela signifierait sur le terrain. Le quotidien israélien a noté que, bien qu’il ne soit pas prévu que la Jordanie annule son accord de paix avec Israël s’il appliquait sa souveraineté dans des pans de Judée-Samarie, il est à craindre que le roi jordanien, Abdallah II, doive prendre des mesures extrêmes pour protéger son trône.

Gabriel Attal