Laetitia Avia accusé de remarques racistes, sexistes, homophobes (Crédit: DR)

La porte-parole de LREM, Laetitia Avia, accusée de remarques racistes, sexistes et homophobes

La députée et porte-parole de La République En Marche (LREM), Laetitia Avia, doit faire adopter mercredi 13 mai une loi à son nom pour lutter contre les « propos haineux » en ligne. Mais dans une enquête de Mediapart publiée mardi, la députée se voit elle-même accusée de racisme et d’homophobie ordinaires. Avia a annoncé son intention de porter plainte en diffamation, dénonçant un « tableau mensonger ». Cinq anciens assistants parlementaires de l’élue du parti de la majorité décrivent les méthodes de travail « agressives » de la députée,  faites d’humiliations régulières infligées à ses collaborateurs. 

L’avocate de profession aurait ciblé un ancien collaborateur d’origine asiatique, aurait eu des remarques insultantes envers des collègues femmes, moquées pour leur physique ou leur tenue vestimentaire. Comme par exemple la députée Aurore Bergé, comparée un jour au personnage du Pingouin dans Batman, le défi. Un autre jour, elle aurait commentée la longueur de sa robe sur le plateau de Thierry Ardisson. Sur ces méthodes de travail pointées du doigt, un collaborateur affirme qu’elle imposait des horaires allant « de 7h à 1h du matin », « même le week-end ».

Gabriel Attal