Le leader de Bleu Blanc envisagerait de démissionner de son poste de président de la Knesset que quand le gouvernement aura prêté serment (Crédit: Twitter Benny Gantz)

Benny Gantz quitterait son poste de président de la Knesset seulement quand le gouvernement aura prêté serment

Le leader de l’alliance Bleu Blanc, Benny Gantz, craindrait de voir l’accord de coalition s’effondrer, selon le quotidien israélien Haaretz. Ainsi, l’ex-chef d’Etat-major ne démissionnerait de poste de président de la Knesset qu’une fois que le gouvernement aura prêté serment. En vertu de l’accord de coalition signé entre le Likoud et le parti de centre-droit, Gantz est censé démissionner de ses fonctions 48 heures avant la prestation de serment du gouvernement, prévue jeudi à 13 heures, heure locale.

Selon Haaretz, Benny Gantz craindrait que la cérémonie d’investiture des nouveaux députés ne soit retardée et utilisée par le Premier ministre comme « levier » à son encontre. Pour contourner ce « problème, Bleu Blanc envisagerait ainsi d’adopter une mesure législative permettant au mandat de l’ancien chef d’Etat-major de prendre fin automatiquement lorsqu’il sera nommé ministre de la Défense dans le futur gouvernement.

Gabriel Attal