Les milices iraniennes et palestiniennes évacuent Alep (Crédit: DR)

Les milices iraniennes et palestiniennes se retirent d’Alep suite aux frappes aériennes attribuées à Israël

La brigade Baqir soutenue par l’Iran a commencé à déplacer son quartier militaire général à Alep mardi 5 mai suite aux frappes aériennes attribuées à Israël en Syrie, selon l’agence d’informations Step News. La brigade a érigé des postes de contrôle aux entrées sud et est de la ville, a commencé à vérifier l’identité des passants et à fouiller les véhicules. Le quartier général a été déplacé de l’intérieur de la ville vers une nouvelle zone à la périphérie de la ville par crainte d’être pris pour cible par des frappes aériennes israéliennes.

La milice palestinienne Liwa al-Quds (Brigade de Jérusalem), anciennement soutenue par l’Iran, et actuellement soutenue par la Russie à Alep, a également émis une alerte de sécurité similaire récemment dans le quartier Bab al-Nairab d’Alep, selon Step News. Les non-résidents ont été empêchés d’entrer dans la zone par la brigade, qui s’efforce également de déplacer son quartier général à l’extérieur de la ville.

Gabriel Attal