(Crédit: DR)

Deux tiers des Juifs américains se sentent moins en sécurité qu’il y a 10 ans

Près de deux tiers des Juifs américains se sentent moins en sécurité qu’il y a dix ans selon un sondage de l’Anti-Defamation League (ADL). L’enquête d’opinion, réalisée avant le début de la pandémie de coronavirus, montre également que plus de la moitié des Juifs américains affirment avoir été témoins d’un acte antisémite.

« C’est une triste situation que face à l’anxiété généralisée à propos des attaques antisémites, certains Juifs américains changent leurs habitudes et évitent les manifestations publiques juives pour minimiser le risque d’être pris pour cible », a déclaré le chef de l’ADL, Jonathan Greenblatt.

Gabriel Attal