Vue générale de Jérusalem (Crédit: AMOS BEN GERSHOM, GPO).

Le Saint-Sépulcre de Jérusalem est fermé au public pour la première fois en plus d’un siècle

Généralement bondée, la Vieille ville, épicentre des religions monothéistes, était vide ce dimanche et ses commerces fermés, lui donnant à la fois des airs de ville fantôme mais aussi de lieu propice au recueillement, loin de l’agitation habituelle pour les fêtes de Pâques. Aujourd’hui, seuls quelques religieux ont célébré Pâques dans le Saint-Sépulcre de Jérusalem, lieu présumé du tombeau du Christ pour les chrétiens. Les prêtres ont fait leur arrivée dans l’église sous le regard de policiers israéliens et de quelques journalistes postés dans la cour intérieure où réverbéraient le son des cloches de cette église érigée là où, selon la tradition, le Christ aurait été mis au tombeau après avoir été crucifié.

Eric Haddad