knesset (Crédit: porte-parole de la Knesset/Gideon Sharon)

Un nouveau sondage donne 42 sièges à la Knesset pour le Likud et 18 pour le parti bleu et blanc. Le parti travailliste disparaît de la carte politique

Un nouveau sondage publié par le journal Ma’ariv et mené par le Smith Institute montre que si des élections avaient lieu aujourd’hui, le Likoud, dirigé par le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu, obtiendrait 42 sièges à la Knesset, et Bleu et blanc, dirigé par le député Benny Gantz, obtiendrait 18 sièges à la Knesset.

La Liste arabe commune deviendrait le deuxième parti en importance avec 16 sièges à la Knesset.
Ensemble, les partis Yesh Atid et Telem, dirigés par les députés Yair Lapid et Moshe Ya’alon, obtiendraient neuf sièges à la Knesset.
Les sépharades-haredi Shas obtiendraient huit sièges à la Knesset, tandis que les ashkénazes-haredi UTJ obtiendraient sept sièges. Meretz, seul, obtiendraient sept sièges à la Knesset, tout comme Yamina.
Le parti travailliste, Gesher, Otzma Yehudit et le nouveau parti « Derech Eretz » dirigé par les anciens députés bleus et blancs Yoaz Hendel et Zvi Hauser ne réussiraient pas à franchir le seuil électoral.
Au total, le bloc droit-religieux obtiendrait 64 sièges à la Knesset, tandis que le bloc centre-gauche-arabe en obtiendrait 56.

Eric Haddad