Toute l'industrie mobilisée dans la lutte contre le coronavirus (Crédit: Israeli Aerospace Industry)

Industrie et services de sécurité israéliens coopèrent contre le Covid-19

Si la gestion de la crise sanitaire et de la lutte contre le coronavirus en Israël est toujours entre les mains des institutions publiques, tous les secteurs, de l’industrie aux services de sécurité, y prennent une part de plus en plus active, sous toutes les formes possibles.

L’industrie Aérospatiale israélienne a ainsi modifié une partie de ses chaines de production de missiles pour produire des respirateurs. Ces équipements sont évidemment vitaux et on sait que les hôpitaux vont en manquer. Si a priori, il n’y a rien de commun entre un missile et un respirateur, en revanche le niveau de technologie et de conditions de production requis sont comparables. Pour mener à bien le projet, l’Industrie Aérospatiale travaille en coopération avec Innovitech, une firme israélienne de technologie médicale, qui a fourni les spécifications nécessaires. Le ministère de la Défense a mis à disposition son département d’acquisitions pour acheter les matériels et composants en Israël et à l’étranger. Et les pièces non disponibles ont été produites par imprimante 3D. L’Aérospatiale israélienne a déjà produit quelques dizaines de respirateurs et doit arriver à une capacité de production de plusieurs centaines dans les jours qui viennent. Le projet durera aussi longtemps que nécessaire.

L’Autorité israélienne d’Innovation de son côté, a lancé il y a deux semaines un appel d’offres pour les startups israéliennes ayant développé des technologies susceptibles de contribuer au dépistage, au traitement du virus, mais aussi à la communication. Tout ce qui peut aider à gérer les différents aspects de la crise sanitaire. Quant aux grandes entreprises israéliennes de high tech qui disposent de départements d’achat à l’étranger, elles travaillent avec le ministère de la Santé pour acheter le matériel manquant et l’importer en Israël.

Par ailleurs, la cellule de crise mise en place le mois dernier par le Premier ministre pour centraliser les différentes initiatives, fait travailler ensemble les ministères de la Santé et de la Défense, le conseil à la Sécurité Nationale et l’ensemble des services de sécurité israéliens. C’est dans ce cadre que l’unité d’élite de l’état-major de Tsahal, la Sayeret Matkal a été mobilisée pour aider à améliorer et à optimiser toutes les phases de dépistage du Covid-19, des prélèvements jusqu’au traitement des échantillons. Depuis que la procédure d’examens a commencé, le gouvernement ne cesse d’en intensifier le nombre, passant de quelques centaines à 6.000 par jour et veut atteindre dans les prochains jours le cap des 10.000 personnes testées quotidiennement. Seulement, la chaine n’est pas suffisamment performante et c’est pour améliorer son efficacité que les officiers de la Sayeret sont en train d’utiliser leurs compétences particulières, ainsi d’ailleurs que celles de l’unité technologique de Tsahal, pour trouver comment augmenter le rendement et la fiabilité.

Sans parler du Mossad, qui lui aussi est mobilisé pour localiser, acquérir et acheminer vers Israël tous les équipements manquants, des masques de protection aux respirateurs en passant par les médicaments. Dans cette course où presque tous les pays du monde se sont retrouvés démunis et dépendants de la mondialisation, les Israéliens utilisent leur expertise dans le domaine du renseignement, leurs capacités technologiques, mais aussi d’improvisation, pour gagner la guerre contre le coronavirus.

Pascale Zonszain