Les chefs et boulangers s'organisent pour trouver des alternatives face à la pénurie d'oeufs (Crédit: DR)

Les chefs et boulangers israéliens préparent des alternatives face à la pénurie d’oeufs pour Pessah

Alors qu’une pénurie d’oeufs sévit en Israël en raison des contraintes liées à la crise du coronavirus, des chefs cuisiniers et boulangers ont trouvé des alternatives. Le chef, Yossi Bendayan, vivant dans la ville de Maaleh Adumim (Judée-Samarie) et travaillant dans l’industrie culinaire depuis 30 ans, a déclaré à The Media Line, que la pénurie d’oeufs ne l’avait pas encore affecté. Il a déjà adapté son menu de la fête. « Le menu comprend des plats avec des aubergines grillées à l’origan frais, de l’huile d’olive et de l’ail, de la salade de betteraves, du filet de saumon aux légumes au four, des herbes fraîches et du vin blanc, du boeuf braisé au vin rouge et aux champignons et de l’antipasti de légumes mélangés », a t-il expliqué.

Du côté des boulangers, certains ont eu recours à des cours en ligne pour survivre à la crise. Dans l’implantation de Karnei Shomron, le Saidel Jewish Baking Center qui s’est spécialisé dans l’organisation de cours et d’ateliers pour cuire du pain a trouvé un moyen de contourner le problème des oeufs. « En ce qui concerne la propriété émulsifiante des œufs, il est très difficile de remplacer cela par autre chose. La seule chose qui s’en rapproche est la purée de banane », a expliqué Saidel, ajoutant qu’écraser une banane pour remplir un quart de tasse équivaut à environ un œuf. En dehors de Pessah, le boulanger note qu’une cuillère à café de bicarbonate de soude et une cuillère à soupe de vinaigre peut aérer la pâte de manière à rappeler les œufs.

Lundi 30 mars, le ministère de l’Agriculture a annoncé qu’il accélérait l’importation d’oeufs en provenance d’Europe en réponse à la demande croissante de ce produit de base.

Gabriel Attal