Dieudonné accusé de se lancer dans un trafic de masques médicaux (Crédit: Capture d'écran vidéo YouTube)

Dieudonné accusé de se lancer dans un trafic douteux de masques médicaux

Dieudonné une nouvelle fois condamné ? Le polémiste est accusé par la page Stop Hate Money sur le réseau social Twitter de s’être lancé dans un trafic de masques médicaux contre le coronavirus. Dieudonné fait la promotion de l’entreprise Lee Import Export. Basée à Hong Kong, elle a le même nom que celle vendant le ‘Sestrel’. Cette dernière est une crypto-monnaie lancée par le fils du polémiste, Merlin M’bala M’bala. Une société régulièrement promue dans ses vidéos.

« De plus, les masques dont Dieudonné fait la promotion sont à un prix unitaire de 1,20 € », souligne Stop Hate Money avant d’ajouter: « Une rapide recherche sur Alibaba (l’Amazon chinois) permet de trouver des masques à 0,40 € (voire beaucoup moins) […] Soit 3 fois le prix de vente. Autre fait troublant : l’adresse du site de l’entreprise ‘chinoise’ LeeImpex.com a été achetée sur Gandi (une boÎte française). Ce qui est pour le moins surprenant pour une entreprise chinoise. » Lorsqu’on se rend sur la page LeeImpex.com, on se rend compte que la commande minimale est de 50 masques (soit 60 euros).

Gabriel Attal