Bleu Blanc se déchire après la candidature de Benny Gantz (Crédit: Knesset)

Bleu Blanc se disloque après la candidature de Benny Gantz à la Knesset

L’alliance Bleu Blanc a volé en éclat jeudi 26 mars à la Knesset suite à la candidature de Benny Gantz au poste de président. Les trois partis fondateurs de l’union ont chacun pris des directions différentes. Le parti Hosen Le-Israël de l’ancien chef d’Etat-major rejoint le gouvernement d’union nationale dirigé par Benyamin Netanyahou. Le parti Yesh Atid de Yaïr Lapid dirigera l’opposition et le parti Telem se scinde avec Moshe Ya’alon à l’extérieur et les deux députés, Tzvi Hauser et Yoaz Hendel à l’intérieur.

L’ancien ministre des Finances, Yaïr Lapid, a été particulièrement critique envers Benny Gantz: « Gantz a décidé de ramper dans le gouvernement de Netanyahou », ajoutant que l’ex chef d’Etat-major n’avait pas réussi à destituer le Premier ministre ou à maintenir le parti ensemble. Ya’alon a accusé Gantz de se suicider politiquement.

Gabriel Attal