Les Français interdits d'entrée sur le territoire israélien (Crédit: DR)

Coronavirus : Israël interdit l’entrée aux Français

Si Israël reste jusqu’à présent relativement épargné par le coronavirus, le gouvernement a pourtant pris de nouvelles mesures destinées à freiner la propagation du virus sur le territoire.

Pour la première fois depuis l’éruption du virus, les mesures israéliennes concernent la France. Les ressortissants français qui prévoient d’arriver en Israël seront refoulés à la frontière, sauf s’ils peuvent justifier d’un lieu où ils pourront rester en confinement durant les 14 jours suivant leur entrée sur le territoire israélien. Tous les autres devront donc faire demi-tour. Pour les Israéliens et nouveaux immigrants, l’entrée sera évidemment autorisée, mais ils devront rester en confinement pour une durée de 14 jours. Et la consigne de confinement s’applique pour les personnes arrivées de France au cours des deux dernières semaines.

Inutile de chercher à contourner l’interdiction, puisque cette mesure vaut aussi pour d’autres pays d’Europe : en plus de l’Italie et de la France, Israël limite l’accès de son territoire aux voyageurs en provenance d’Allemagne, de Suisse, d’Autriche et d’Espagne.

Israël avait déjà recommandé à ses nationaux d’éviter les voyages à l’étranger non indispensables, mais leurs mouvements, déjà considérablement réduits ces derniers jours, vont encore diminuer.

A l’intérieur d’Israël, outre les mesures de confinement pour les voyageurs rentrés de zones à risque ou pour les personnes ayant été en contact avec des malades, le gouvernement vient d’interdire les rassemblements de plus de 5.000 personnes. Ce qui s’applique aux grandes manifestations sportives et spectacles se déroulant dans des stades. Mais cela va concerner aussi toutes les parades et défilés prévus dans différentes villes du pays pour la fête de Pourim. De même, tous les congrès internationaux prévus en Israël, sont annulés.

De plus, tous les personnels médicaux ont désormais interdiction absolue de quitter le territoire israélien jusqu’à nouvel ordre. La mesure est pour l’instant préventive, mais s’explique par la nécessité ultérieure de mobiliser tout le personnel disponible si l’épidémie se propage.

A une semaine de Pourim et un peu plus d’un mois de la fête de Pessah, ces nouvelles limitations à l’entrée en Israël vont évidemment avoir des répercussions sur le tourisme. La période de Pâque qui correspond à celle des vacances de printemps est une des périodes de pic d’entrée de touristes étrangers. Ce qui signifie des annulations pour ceux qui avaient le projet de séjourner en hôtel. Les touristes qui ont une résidence secondaire en Israël ou qui ont la possibilité de séjourner chez des proches peuvent encore entrer, mais ils seront donc contraints de se soumettre à une période de confinement de 14 jours. Et même cette tolérance est susceptible de changer dans les semaines qui viennent.

Il est donc préférable pour ceux qui prévoyaient une visite en Israël de se renseigner sur les conditions d’annulation ou de modification de leur voyage et de leur séjour. Enfin, une mesure qui peut s’appliquer aux Juifs partout dans le monde et ordonnée par le grand rabbin d’Israël : ne plus embrasser de mezouza.

Pascale Zonszain