Benyamin Netanyahou dans son bureau, lundi soir 3 mars, à l'annonce des premiers résultats (Crédit: Twitter @BenyaminNetanyahou).

Elections Israël/ 35 sièges pour le Likoud, 32 pour Kahol Lavan, les blocs au coude-à-coude

L’écart se resserre entre le Likoud et Kahol Lavan. Au lendemain des élections générales israéliennes, le dépouillement des bulletins de vote se poursuit mardi matin 3 mars. Sur la base de 72% des votes, le Likoud obtient 35 sièges – contre 37 annoncés hier à 21 heures , soit 28% des suffrages. Le mouvement de Benyamin Netanyahou devance Kahol Lavan de 3 sièges (32, soit 26% des suffrages). Seuls 70 000 voix séparent désormais les deux partis rivaux, alors que les voix des soldats, potentiellement décisifs, sont en cours d’examen.

Invités une troisième fois aux urnes en onze mois, les Israéliens se sont pourtant massivement mobilisés. Le taux de participation s’est établi à 71% du corps électoral, contre 69,8% lors du scrutin de septembre dernier. Mais, alors qu’une majorité semblait se dessiner hier soir, certes difficilement, pour le premier ministre sortant et ses alliés de droite, la carte politique au réveil est plus contrastée. Le bloc de droite n’obtient plus que 58 sièges, contre 56 pour le bloc de centre-gauche combinée à la Liste arabe Unie. L’alliance des partis arabes réalise l’une des belles opérations de la soirée, avec 17 mandats. Les résultats définitifs doivent être publiés en fin de matinée par le Comité central des élections.