L'ONU a publié une liste noire de 112 entreprises ayant des activités dans les implantations israéliennes. Crédit: DR.

L’ONU publie une liste noire de 112 entreprises ayant des activités dans les implantations israéliennes

Le bureau des droits de l’homme des Nations Unies a publié mercredi un rapport sur les entreprises qui, selon lui, ont des liens commerciaux avec les implantations israéliennes en Judée-Samarie. Dans un communiqué, il a déclaré avoir identifié 112 sociétés dont il avait des motifs raisonnables de conclure qu’elles avaient des liens avec les villages israéliens de la rive occidentale: 94 domiciliées en Israël et 18 dans six autres États. Parmi ces sociétés, on trouve Airbnb, Expedia ou encore TripAdvisor.

Le ministre israélien des affaires étrangères, Israel Katz, a réagi en déclarant que la décision était « un abandon honteux aux pressions d’autres pays et organisations hostiles à l’Israël » se félicitant toutefois que « la majorité des pays ait refusé de joindre cette campagne de pression politique ».

Le ministre de l’économie et de l’industrie, Eli Cohen, a affirmé que « les Nations Unies sont loin d’encourager la coexistence entre les parties et ne feront que dégrader la situation de la population palestinienne. C’est une mesure honteuse de l’antisémitisme moderne qui prouve une fois de plus que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies est une organisation politique et non une organisation de défense des droits de l’Homme ».

Gabriel Attal