Le conseil de sécurité de l'ONU ne votera pas sur la résolution palestinienne contre le plan de paix. Crédit: DR.

Les Palestiniens renoncent à demander un vote sur leur résolution condamnant le plan de paix à l’ONU

C’est un succès diplomatique pour Israël et les Etats-Unis. Face à l’impossibilité de réunir une majorité au conseil de sécurité de l’ONU mardi, les Palestiniens ont renoncé à demander un vote sur leur résolution contre la plan de paix de Donald Trump. Selon des sources diplomatiques, le texte porté par l’Indonésie et la Tunisie risquait de ne pas rassembler les neuf votes nécessaires (sur quinze) à son adoption sans veto d’un pays membre permanent.

Les Israéliens et les Américains ont exercé un lobbying important sur les quinze pays membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU pour ne pas qu’il n’y ait même pas une majorité relative au texte. « Ces derniers jours, une forte pression a été exercée sur les membres du conseil. Ces efforts ont porté leurs fruits », a déclaré une source israélienne au Jerusalem Post.

Des modifications américaines

La décision des Palestiniens survient après le dépôt par les Etats-Unis d’une série d’amendements au texte en négociation depuis la semaine dernière et qui devait être mis au vote lors de la réunion du conseil de sécurité. Le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, s’y exprimera malgré tout pour clamer son opposition au texte.

Washington envisagerait de supprimer des pans entiers du texte notamment ceux évoquant les résolutions de l’ONU de 1967. Avec les amendements, le nouveau projet des Etats-Unis souligne que le plan de paix « s’écarte des paramètres internationalement approuvés pour une solution durable, juste et totale » au conflit israélo-palestinien. Il précise qu’il « accueille favorablement la discussion sur cette proposition pour avancer la cause de la paix ».

Gabriel Attal