Chine Source: DR.

L’ambassade de Chine en Israël s’excuse après avoir comparé les restrictions de voyage de ses ressortissants à la Shoah

Le nouveau coronavirus touche le monde entier et Israël n’est pas épargné. L’épidémie a fait 361 morts en Chine et 17200 cas confirmés de contamination. L’Etat hébreu a décidé dimanche d’interdire d’entrée sur le territoire les personnes ayant été en Chine les 14 derniers jours. L’ambassade de Chine en Israël a d’abord comparé les restrictions de voyage imposées aux ressortissants chinois avec la Shoah.

Lors d’une conférence de presse à Tel Aviv, l’ambassadeur de Chine, Dai Yuming, avait déclaré qu’il se sentait « mal » et « triste » car cela lui rappelait « les vieilles histoires qui se sont produites pendant la Seconde Guerre mondiale ». L’émissaire a ajouté qu’il espérait que l’Etat hébreu ne fermerait jamais sa porte aux Chinois car à l’époque de la Guerre, la Chine avait tendu sa main aux Juifs. L’ambassadeur faisait apparemment référence à environ 30 000 Juifs européens qui, entre 1933 et 1941, ont échappé à la persécution nazie en se rendant à Shanghai, selon des chiffres de l’ONU, citant le Centre Simon Wiesenthal Europe.

Mais devant les réactions outrées suscitées par ses propos, elle a fini par présenter ses excuses.

« En ce qui concerne la conférence de presse tenue aujourd’hui par l’ambassade de Chine en Israël, nous voudrions préciser qu’il n’y avait aucune intention de comparer les jours sombres de l’Holocauste avec la situation actuelle et les efforts déployés par le gouvernement israélien pour protéger ses citoyens », a indiqué l’ambassade au ministère des affaires étrangères israélien.

Gabriel Attal