Emmanuel Macron lors de l'inauguration du Mur des Noms au Mémorial de la Shoah. Source: Twitter de l'Elysée.

Emmanuel Macron inaugure le mur des Noms rénové au Mémorial de la Shoah

« Lutter contre l’oubli et contre tout négationnisme ». Les mots forts d’Emmanuel Macron résonnent au mémorial de la Shoah. Le président français a inauguré lundi le Mur des Noms rénové. Le chef de l’Etat a rendu hommage aux 76 000 juifs déportés de France, 75 ans après la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

« Nous traquerons l’antisémitisme, le racisme sous toutes ses formes, la haine qui s’affiche au grand jour, comme celle qui se tapisse dans l’ombre et l’anonymat », a déclaré Emmanuel Macron face aux époux Klarsfeld, Nicolas Sarkozy, le fils de Simone Veil, ou encore Robert Badinter. Le président a clamé: « Nous ne cèderons rien. »

« Mais le ‘plus jamais’ que nous dicte la Shoah est un impératif catégorique. Le souvenir de l’horreur ne doit pas s’estomper. La Shoah ne doit pas cicatriser. Elle doit rester une plaie vive, au flanc de l’humanité. Au flanc de notre République. Notre vigilance doit sans cesse être éclairée par notre mémoire », a ajouté le président français.

Le chef de l’Etat français a conclu: « 868 lieux de culte juifs font l’objet d’une surveillance renforcée, les associations qui appellent à la violence sont dissoutes, des équipes d’enquêteurs spécialisés sont mises sur pied sur tout le territoire. Cet antisémitisme qui revient n’est pas le problème des Juifs. C’est notre problème à tous. C’est le problème de la République. »

Gabriel Attal