Israël souhaite accélérer l’extradition de Malka Leifer, accusée d’abus sexuels en Australie

Les autorités israéliennes cherchent à accélérer l’extradition de Malka Leifer. Cette femme est accusée de dizaines d’abus sexuels en Australie du temps où elle était enseignante et directrice d’une école orthodoxe à Melbourne. Les experts ont conclu, « à l’unanimité et sans équivoque », qu’elle avait menti, affirmant qu’elle souffrait d’une maladie psychiatrique, a annoncé lundi le ministère de la justice.

La décision rendue par ce panel de psychiatres marque une avancée majeure dans ce dossier, dont les retards avaient contribué à dégrader les relations entre Israël et l’Australie ces dernières années.

L’intéressée doit répondre de 74 chefs d’accusation pour agressions sexuelles. Quand les allégations avaient fait surface en 2008, Malka Leifer, née en Israël, avait quitté l’école et était rentrée dans son pays natal.

Gabriel Attal