L’Allemagne estime que la CPI devrait s’abstenir d’être politisée

Le ministère allemand des affaires étrangères a estimé mercredi que la recevabilité d’une enquête de la Cour Pénale Internationale (CPI) contre Israël serait « douteuse ». Il a ajouté que la Cour devrait s’abstenir d’être politisée. Pour rappel, vendredi, la CPI avait annoncé vouloir ouvrir une enquête contre l’Etat hébreu sur d' »éventuels » crimes de guerre en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza. La porte-parole du ministère des affaires étrangères allemand, Maria Adebahr, a expliqué être « convaincue que le tribunal résoudra les questions de recevabilité (de l’enquête) qui peuvent être douteuses ». Adebahr a ajouté que Berlin est « naturellement opposé au fait que des affaires de toute nature soient utilisées devant un tribunal pour être politisées ».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a salué la déclaration allemande. Il y voit « un message important » qui aborde « le danger de politiser la Cour » et « la nécessité de respecter strictement le Statut de Rome et la question douteuse de la recevabilité ». D’autres pays ont également soutenu l’Etat hébreu. Les Etats-Unis et l’Australie se sont également dits opposés à toute action de la Cour Pénale Internationale contre leurs partenaires israéliens.

Gabriel Attal