Tsahal: l’opération « Ceinture noire » a rempli ses objectifs

Israël dresse un bilan positif de l’opération « Ceinture noire » contre le Djihad islamique.  L’armée israélienne a publié mardi les résultats de l’enquête sur son opération militaire contre l’organisation terroriste palestinienne au cours de laquelle a été éliminée le chef militaire du  Djihad islamique à Gaza,  Bahaa abu Al-Ata.

Selon le chef d’État major israélien, Aviv Kochavi, l’opération « a atteint ses objectifs définis » et a consisté à « améliorer les conditions dans la bande de Gaza en ciblant Baha Abu Al-Ata et en éliminant des terroristes du Jihad islamique ainsi que ses infrastructures militaires. »

« Il s’agit d’une opération importante qui a considérablement réduit les dommages causés aux civils israéliens et évité une opération militaire plus large ». 

Aviv Kochavi

En un peu plus de deux jours, plus de 400 roquettes ont été tirées par l’organisation islamiste pro-iranienne contre le territoire israélien. Mais le Dôme de Fer avait permis d’en limiter les effets : 90% des roquettes visant des zones d’habitation israéliennes limitrophes de la bande de Gaza ont été interceptées par le système de défense.

Ce bilan post-opérationnel n’écarte pas néanmoins l’étude des dysfonctionnements  sur le terrain. Selon Tsahal, la mort de neuf membres d’une même famille palestinienne a été causée par une défaillance des services de renseignement israélien. L’enquête de l’armée « a analysé les succès et erreurs de l’armée » et « sa conclusion a également mené à plusieurs recommandations comme le but de réduire, autant que possible, la répétition d’incidents similaires », selon le communiqué de Tsahal.