La chambre des représentants vote la mise en accusation de Donald Trump

La chambre des représentants a voté dans la nuit de mercredi à jeudi la mise en accusation de Donald Trump. Le premier article d' »impeachment », concernant l’abus de pouvoir, a été voté par 230 voix contre 197. Le second, concernant l’obstruction au Congrès, a été voté par 229 voix contre 198. Seuls deux autres présidents – Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998 – ont vécu une mise en accusation. Le républicain Richard Nixon, empêtré dans le scandale du Watergate, avait préféré démissionner en 1974 avant de subir telle avanie.

Il appartient désormais au Sénat de juger Donald Trump, sans doute en janvier. Les Républicains, qui contrôlent la chambre haute, ont la ferme intention d’acquitter leur président. Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré que la procédure de destitution du Congrès américain contre Donald Trump pour abus de pouvoir est basée sur des accusations « totalement inventée ».

Dans un spectaculaire télescopage télévisuel, la décision est tombée au moment où Donald Trump était à la tribune d’un meeting de campagne à Battle Creek, dans le Michigan, à environ 1.000 km de Washington. Accusant la « gauche radicale » d’être rongée par « l’envie et la haine », il a accusé les démocrates d’essayer « d’annuler le vote de dizaines de millions d’Américains » en tentant de le pousser hors de la Maison Blanche. 

Gabriel Attal.